Le Bouddhisme coréen

La légende de l’adoption du bouddhisme par le royaume de Silla : le martyr Ichadon

Ichadon 이차돈 (aussi appelé Bak Yeom-chok 박염촉, 501-527) était un moine, conseiller auprès du roi Beopheung 법흥 de Silla 신라. Si le roi souhaitait faire du Bouddhisme la religion officielle du royaume, il rencontrait une vive opposition de la cour.
Alors, Ichadon imagina un stratagème : prophétisant que sa propre mort apporterait un miracle, il s’accusa d’avoir utilisé le sceau royal pour proclamer le bouddhisme religion d’Etat. Comme prévu, la cour ordonna alors son exécution.

Lorsqu’il fut décapité, la terre se mis à trembler, le ciel s’assombrit et une pluie de fleurs tomba du ciel. Sa tête s’éleva dans le ciel et tomba sur le mont sacré Sogeumgangsan  et de son corps jaillit, non pas du sang, mais du lait.
La cour reconnût alors que ce présage signifiait l’autorisation par les cieux de faire du bouddhisme la religion du royaume.

Et ainsi fut fait en 527. 


Visitkorea © 2016


Quand visiter la Corée du Sud? Les meilleures saisons pour venir découvrir la Corée

La Corée peut se visiter toute l’année mais certaines saisons y sont plus propices que d’autres. Comme en France, il y a quatre saisons: le printemps, l’été, l’automne et l’hiver, qui possèdent toutes leurs particularités, singulières de la France.

Découvrez les meilleures saisons pour visiter la Corée et les raisons qui ont motivées mon choix !

Yeongju / Corée Voyage © 2016

La préhistoire coréenne

Oural et Altaï

Bien qu’il soit évident que des peuples habitèrent la péninsule entre -50,000 et -30,000 AV.JC, il est reconnu que ce ne furent pas les ancêtres du peuple coréen. En effet, au cours du Néolithique, les peuples déjà présents se mélangèrent aux nouveaux venus, principalement originaires des chaines de l’Oural et de l’Altaï.
Il est intéressant de noter que les Coréens sont très proches ethniquement et linguistiquement des Turcs, des Finnois, des Hongrois, des Mongols, des Ouzbeks, des Lapons ou des Aïnous japonais (liste non-exhaustive).
La préhistoire coréenne se divise en 3 périodes :
– Yoonggi-moon, 융기문토기 / 隆起文土器 (-10,000 a -8,000 AV.JC): période de la poterie simple.
– Jeulmoon, 즐문토기 / 櫛文土器 (-8,000 a -1,500 AV.JC): période des chasseurs-cueilleurs et de la poterie décorée / avancée.
– Mumoon, 무문 토기 / 無文土器 (-1,500 a -350 AV.JC): période de l’agriculture intensive et sur brulis.



On trouve les plus grands sites préhistoriques du côté de Amsa, Daepyeong, Jeju et Ulsan, ou les archéologues déterrèrent de nombreuses poteries d’une qualité exceptionnelle.
On peut noter de fortes ressemblances entre les cultures locales pré-coréennes et les cultures d’Asie centrale, du bassin du Don ou de l’Europe centrale, notamment en terme de culte et d’architecture de sépultures (points communs qui seront conservés durant toute l’historie coréenne, notamment sous les dynasties Shilla et Baekje).

Ces 3 périodes sont très importantes car elles sont aussi les périodes durant lesquelles les Coréens développèrent la culture qui leur fera acquérir leur autosuffisance alimentaire : le riz !
PIERRE
La suite de l'histoire coréenne avec les 3 Royaumes, par ici.